Doubs Jardin

Doubs Jardin

mercredi 6 janvier 2016

le jardinage mon troisième métier!

On associe généralement la retraite à l'inactivité, je me demande bien pourquoi... nombre de retraités continuent d'avoir des activités, certes avec un rythme différent, mais qui souvent valent bien un emploi à mi-temps voire à plein temps!.

Après 15 ans en cancérologie, 20 ans dans l'enseignement, je peux dire que jardinière est mon 3° métier,  mon entrée en jardinage je l'ai faite par la petite porte. Certes j'avais des connaissances et pensais ne pas être une débutante, mais quand je suis allée visiter mes premiers beaux jardins, quand j'ai fréquenté mes premières foires aux plantes, j'ai eu l'impression d'arriver sur une autre planète. Que de plantes et de variétés j'ai découvertes et que de noms bizarres et nouveaux j'ai notés sur mon petit carnet.... et comme mon regard à changé, comme il s'est fait plus observateur, comme il est allé chercher les différences, les nuances, les harmonies...

IL a fallu apprendre, je pense que le fait d'avoir dès le départ réalisé un blog m'a beaucoup aidé, et bien oui, on n'écrit pas n'importe quoi, et on veut aussi mettre en pratique ce que l'on a découvert, alors on se lance... Et puis il y a eu les premiers blogs de jardin de jardinières passionnées qui ont été des mines d'inspiration et d'apprentissage (petit clin d'oeils à quelques blogueuses des débuts), et puis  les revues, les livres, internet et les rencontres ont fait le reste!

Comme pour toute passion, le jardin exige 3 choses : du temps, de l'énergie combinée à de la volonté et un peu d'argent... Quand ces 3 ingrédients sont réunis, alors la magie peut opérer.

Donnez 10 ingrédients différents à 10 cuisiniers, vous aurez 10 plats totalement différents,
de même donnez 30 plantes différentes à 10 jardiniers différents, au bout de 3 ans vous aurez 10 jardins totalement différents, en couleur, forme, charme....

Pour entreprendre un jardin il faut la pêche surtout, mais pas nécessairement une santé de fer!.
Entre 2006 et 2009, 2 opérations des genoux, une période où je n'ai guère quitté mon bureau, cela n'a pas entravé mon désir d'assouvir cette passion pour le jardin que m'avais transmise ma mère. Je me suis adaptée, un petit banc pour désherber, du paillis, ou de la tonte de gazon pour éviter les arrosages et l'herbe de pousser, des genouillères quand c'était trop dur ... et voilà...j'ai transformé un bout de terrain ordinaire en un coin de paradis!

Dans quelques semaines une 4° opération des genoux m'attend, elle sera à très court terme suivie d'une 5°, (il ne faut pas de jaloux!)...
mais cela ne m'a pas empêché de transformer mon jardin à l'automne et j'espère bien y passer dans les mois, les années qui viennent de merveilleux moments, à gratter, tailler, admirer, en un mot profiter de cette belle nature qui m'est offerte!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire