Doubs Jardin

Doubs Jardin

dimanche 10 janvier 2016

le coup d'envoi....

Le coup d'envoi de tous les changements l'été dernier a été l'abatage de mon paulownia. 

Qu'est ce que j'ai aimé cet arbre, que personne ne connaissait, ou confondait avec le catalpa. Cet arbre qui était le dernier à feuiller et le premier à perdre ses feuilles. Des feuilles énormes; parfois il les perdait en une seule nuit si la température avait brusquement chuté à -5. Le sol était alors recouvert d'une épaisse couche de feuilles gaufrées, que je ramassais à la main afin de les déposer aux pieds de mes arbustes et rosiers pour les protéger du froid. Entre ces grosses feuilles l'air y était prisonnier et l'ensemble de ces coussins d'air formaient le meilleur couverture pour mes végétaux!

Parfois lorsque les gelées printanières n'avaient pas été trop tardives, il nous gratifiait de bouquet de fleurs mauves dont les clochette sentaient le violette!




L'été à partir de 10h il projetait une ombre bienfaitrice contre la maison, qui permettait de préserver la fraîcheur reconquise la nuit.



Mais trop grand, trop imposant, avec des branches fragiles au vent, il a fallu se résigner.
A notre grand étonnement son départ a rééquilibré le devant de la maison, donc fini les grands arbres, je pensais mettre un gingko (quand j'ai vu que ça atteignait 35m j'ai changé d'avis!), il sera remplacé par un prunus arbustif au printemps.


Avec lui ont disparu le pin côté nord, qui devenait trop imposant, des lilas, et autres fruitiers trop vieux ou à l'allure un peu trop penchée. 

J'ai arrondi tous mes massifs, restructuré certains, et surtout créé un grand massif côté sud de la maison. n°12 sur le plan ici .  Il va du mur à l'arche que l'on aperçoit sur la gauche



Pour cela j'ai cartonné un max!!!  les cartons de déménagement  que j'avais récupérés, à défaut de déménager ils ont empêché l'herbe de pousser!
Afin que cela ne fasse pas trop moche j'ai recouvert les cartons de paillis ou de tonte de gazon.
  


L'élagueur a transformé toutes les branches en paillis, j'en ai récupéré un énorme tas. 
J'ai fait livrer 2 godets de fumier et chéri est aller me chercher du sable,
 de quoi réaliser toutes mes plantations!
 

   J'avoue avoir roulé un certains nombre de brouettes!


Côté vivaces je n'ai rien eu à acheter, j'en ai à revendre!...
J'ai fait une commande de rosiers chez Kordes, et j'ai acheté tous mes arbustes aux pépinières de Marnay (entre Besançon et Gray). J'ai eu pas mal de choix et surtout de beaux sujets, et un rapport qualité prix très intéressant.

Prochain article on rentre dans le vif du sujet je vous présenterai mon premier massif.

8 commentaires:

  1. Quel boulot geneviève!
    Ton récit est haletant et j'ai hâte de lire la suite.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. moi aussi j'ai hâte de lire la suite!!! as-tu enlevé la souche du paulauwnia?

    RépondreSupprimer
  3. Tu as rajeuni le jardin,tu n'as pas fait dans le détail.....bises

    RépondreSupprimer
  4. que de projets c'est bon pour le moral a+ bisous mp

    RépondreSupprimer
  5. C'est parfois un déchirement de se séparer de certains arbres. Le paysage en est, en tout cas, tout changé !
    Des projets, c'est ce qu'il faut pour se maintenir en forme!
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  6. De beaux projets en perspective !
    Je peux enfin te laisser un commentaire depuis que tu as modifié les paramètres de ton blog ;)

    RépondreSupprimer
  7. Ravie de te retrouver au jardin et en grande forme ! Vivement la suite des travaux. Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. evapetitcoeur/Porte Colette13 janvier 2016 à 13:03

    Un beau boulot c'est dommage pour le paulewnia mais il était très près de la
    maison et pouvait te créer des soucis lors des journées de grand vent !je suis originaire du Jura et j'y vais quelques fois, j'espère alors pouvoir venir
    admirer ton jardin ! Bonne soirée ....Colette

    RépondreSupprimer