Doubs Jardin

Doubs Jardin

vendredi 2 septembre 2016

Je perds la boule....

en fait il ne s'agit pas de ma tête mais de ma grosse boule de buis panaché d'environ un m de diamètre et qui formait avec son voisin un ensemble géométrique que j'aimais beaucoup...
eh oui la pyrale est arrivée dans mon jardin....
pour ceux qui ne connaitrais pas, il s'agit d'un papillon originaire de Chine, qui vient pondre dans les buis et dont les chenilles boulottent en quelques jours un buis entier.


cette boule de buis a été planté il y a au moins 25 ans.
elle créait avec son voisin  un petit coin genre plage privée, bien appréciable.


j'aimais le contraste avec le côté touffu apporté par le sumac et la spartina pictata.
Depuis le printemps je soufre mes différents buis, certes moi aussi je souffre de voir ces dégats,  mes longues études de chimie (qui ne m'ont servi à rien) les reportages  vus sur les volcans où il y a des émanations de soufre m'ont appris qu'un organisme ne survit pas en atmosphère  où le soufre prédomine.
Alors au départ j'ai soufré afin que les pyrales ne s'aperçoivent pas que j'ai des buis, mais ça n'a pas vraiment fonctionné, une fois le  désastre découvert sur 2 buis, je les ai soufrés et ressoufrés...
tout cela pour que le 17 septembre jour du mariage de mon 2°fils le jardin ai un aspect correct.
De 2 buis atteints je suis passée à 7, mais jusqu'à maintenant je n'ai trouvé que 3 chenilles. Le soufre perturbe le cycle de reproduction sans le faire disparaître me semble-t-il!....
 et en me promenant dans le village je me suis aperçu qu'une haie de 5 m de long par 2 de haut était aussi atteinte....


ces 3 buissons sont aussi atteints, je ne les avais pas taillés, car je pensais que comme je l'ai lu sur FB cela pouvait les rendre plus résistants...

alors que faire:
traiter ou ne pas traiter avec le bacille de thuringe et les pièges à phéromones.

Personnellement après le 20 septembre je vais couper tout mes buis 
et les remplacer par d'autres plantes.
Pourquoi? : 
tout d'abord je veux que mon jardin garde un aspect correct,
et parce que je pense que la bataille est perdue d'avance,
pour ma part j'ai à 3 km à vol d'oiseau:
- d'un côté un château avec un jardin à la française où je ne suis pas sûre que les jardiniers (et les chatelains) non professionnels aient fait quoi que ce soit....
- et d'un autre côté un bois avec plusieurs hectares plantés de buis à l'état sauvage et 
qui avec le temps sont devenus des arbres,...
alors
quelles réserves de pyrales j'ai à 2 pas de chez moi.

Je me rappelle aussi dans les années 60/70,
de nombreuses maisons possédaient des buis car le dimanche des rameaux on allait à la messe avec un rameau de buis qui était béni et que l'on accrochait ensuite dans la maison.
Je pense donc qu'encore aujourd'hui il y a de nombreux buis deci delà dans les villages.

Alors par quoi remplacer mon buis panaché?
vraisemblablement il le sera par un weigélia panaché qui fleurit rose en juin 
et qui peut atteindre les 2 m.
Ailleurs je ne sais pas encore ce que je mettrai.






IL est vrai que les boules de buis sont une accroche pour le regard, elles  lui  permettent de s'attarder et de découvrir ce qu'il y a autour.
 Les spirées peuvent être une idée,ici cette spirée taillée en boule ne fleurit certes pas énormément mais structure bien le jardin, les spirées japonaises devraient convenir aussi..



Il y a les lonicéras, le vert pousse vite (et donc doit être taillé 3 fois par an) et peut prendre toutes les formes.


Le panaché pousse moins vite mais forme de charmantes petites boules!
en espérant que la pyrale ne se jette pas dessus une fois qu'il n'y aura plus de buis!


il y a aussi les cotoneasters franchetii avec leur reflet argenté qui se taillent très bien dans la forme que l'on veut.


il y a les berbéris, celui-ci je le verrais bien en boule!


 Il y a aussi parmi les houx, des ilex qui ressemblent aux buis.
et vous que comptez vous faire en cas d'attaque par la pyrale?

5 commentaires:

  1. Je compatis, Geneviève, j'ai perdu ma haie de buis centenaires.
    Cela me désole et je ne sais pas par quoi les remplacer.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. En Rhône-Alpes, la pyrale a fait des ravages, chez moi tous les buis, les grands, les petits ont péri, je m'emploie à les supprimer sans savoir comment je les remplacerais car il est vain de vouloir les traiter, la bataille est perdue d'avance! Courage, on s'en sortira.

    RépondreSupprimer
  3. Et bien! Je n'y suis pas allée par 4 chemins! J'ai retrouvé un horrible traitement anti-chenilles dans mes vieux produits que je n'utilise plus mais que je néglige d'aller porter en déchetterie. A la guerre comme à la guerre, dans l'urgence, j'ai traité! De nuit! Depuis, je surveille tous les jours mes deux buis - j'y tiens, car ils proviennent de rejets d'un ancien jardin qui appartenait à ma soeur - et aucune chenille n'a réapparu - ni aucun papillon, pour le moment! Il faut dire que les buis sont rares dans ma région argileuse!

    RépondreSupprimer
  4. N'ayant jamais aimé les buis qui sont pour moi soit des arbustes de cimetière ou de château,alors que j'habite une modeste fermette, j'ai eu la bonne idée de ne pas en planter. par contre j'aime beaucoup les boules... alors ce sont les cotoneaster,spirée van houtte et antony waterer, et lonicera, viburnum tinus, et même choisya qui suppléent ici (gironde... donc effectivement pas le même climat que le 25) les buis ... j'ai presque une préférence pour les cotoneaster qui forment une vraie belle boule bien nette..moi qui cherche toujours un sujet pour le blog je vais me pencher sur la question ..il en faut de la motivation par les temps qui courent pour jardiner...entre sécheresse et bestioles nous avons bien du mérite de nous accrocher... beau we tout de même.. hélène

    RépondreSupprimer
  5. J'ai taillé 2 forsythias en boule, au départ je voulais les enlever...bien sûr , ils ne fleurissent pas....je suis contente du résultat et ça ne m'a rien coûté. (Patricia de Bourgogne)

    RépondreSupprimer